Ville de Huningue
Huningue - masque image tête de chapitre
Ville de Huningue -

plan de ville

Plan de la ville de Huningue

météo

Meteo

Projet 3Land

Mobilité dans le futur quartier 3Land : présentation le 11/06/2018 d'une étude trinationale confirmant l’hypothèse émise

Les villes voisines de Bâle, Weil am Rhein, Huningue et Saint-Louis coopèrent depuis 2011 pour atteindre leur objectif commun d’aménager un quartier transfrontalier entrele p ont des Trois Roses (Dreirosenbrucke) et le pont du Palmrain, concrétisant ainsi le slogan de l’IBA Basel « Au-delà des frontières, ensemble ». Partant du concept urbaincommun de 2015, la planification se concentre actuellement sur les trois axes de prioritéque sont les transports, le développement des espaces non bâtis et les usages initiaux.

Réalisée pour le premier axe de priorité, une étude trinationale des transports prévoyant un pont comme élément central a été présentée le 11 juin 2018 aux représentants et représentantes politiques des trois pays.


L’aménagement du 3Land devrait créer des logements et des emplois pour environ 20000
personnes. Pour obtenir une qualité élevée du cadre de vie  dans le 3Land, l’urbanisati on d ufutur qu artier et les transports sont étroitement liés. Les partenaires du projet poursuivent « une stratégie globale des transports priorisant la mobilité douce et les transports en commun,permettant de limiter la progression du transport individuel motorisé engendrée par ledéveloppement urbain » (convention de planification 2016).

L’étude trinationale des transports montre qu’un développement durable et de qualité du
3Land est possible et qu’il laisse suffisamment de marge de manoeuvre pour l’avenir. Il ressort de l’étude qu’il faut miser sur l’infrastructure existante. Un renforcement et un raccordement des noeuds existant aujourd’hui est nécessaire – et notamment au niveau des transports publics.

Un nouveau pont reliant Huningue et Bâle

Un nouveau pont sur le Rhin reliant Huningue et Bâle constitue l’élément central pour les
transports publics et la mobilité douce (piétonne et cycliste). Il permet une desserte optimale des zones à aménager et des nouveaux espaces publics. Pour que les transports publics soient attrayants, il est capital que les distances soient courtes et que les quartiers soient raccordés aux noeuds de transports de tous les pays. Le transfert de trajets actuellement effectués en voiture vers les transports publics ainsi que vers les mobilités douces (piétons et cyclistes) peut de manière ponctuelle créer les nouvelles capacités nécessaires au développement du site. Afin de couvrir l’augmentation de la demande en matière de transports publics et de permettre un transfert des trajets en voiture au profit d’autres formes de mobilité, il est indispensable de poursuivre l’extension du réseau de transports publics de façon ciblée.

Présentation 3Land du 11 juin 2018

Du côté bâlois, l’installation d’un arrêt de la S-Bahn à Klybeck au sein du périmètre du 3Land est en cours de réflexion dans le cadre du projet « Herzstück ».
L’étude confirme l’hypothèse émise selon laquelle le nouveau pont est un élément important pour le développement du 3Land. Elle a été réalisée par une équipe interdisciplinaire (la société Kontextplan AG en collaboration avec les entreprises van de Wetering Atelier für Städtebau GmbH, Rapp Trans AG et Rapp Infra AG).

Après la présentation de l’étude trinationale des transports par la société Kontextplan, les
partenaires du projet ont présenté l’état d’avancement des travaux relatifs aux critères de
durabilité transfrontaliers et au concept paysager et écologique – les deux autres axes de
priorité du projet 3Land – ainsi que les étapes à venir dans différents projets communs et
individuels.

La présentation a eu lieu sur invitation du Dr Hans-Peter WESSELS (Président de l’IBA Bas el2 020, Conseiller d’état du canton de Bâle-Ville), de Jean-Marc DEICHTMANN (Maire de la villede Huningue), de Wolfgang DIETZ (Oberbürgermeister Weil am Rhein) et de Jean-Marie ZOELLÉ (Maire de la ville de Saint-Louis).

+ Etude trinationale des transports

+ En savoir plus


Le voile est levé sur le projet 3Land le 26/09/2011

Le ministre Philippe RICHERT invité par le maire de HuningueIl avait été présenté une semaine auparavant par Hans-Peter WESSELS, ministre de la construction et du transport du canton de Bâle-Ville, Wolfgang DIETZ, maire de Weil am Rhein et Jean-Marc DEICHTMANN, maire de Huningue, aux autorités françaises, en tête desquelles Philippe RICHERT, ministre chargé des collectivités territoriales, président du conseil régional d’Alsace, Alain PERRET, préfet du Haut-Rhin, Béatrice LARGARDE, sous-préfet de Mulhouse et Charles BUTTNER, président du conseil général du Haut-Rhin.


L’agglomération trinationale de Bâle esquisse son développement à 20 ans autour du Rhin

Projet majeur du canton de Bâle Ville pour ces prochaines décennies, « 3land » s’articule autour de la totale restructuration du port de Basel Klybeck qui va s’enfoncer de quelques centaines de mètres vers l’est, au profit d’un vaste quartier d’affaires, insulaire, avec ses centaines de milliers de m² de bureaux et de logements !

  • Une nouvelle porte sur l’agglomération trinationale

Tant par son envergure que par sa situation géographique, le projet  « 3land » recèle une autre ambition, celle d’ouvrir une nouvelle porte sur l’agglomération trinationale de Bâle (ATB).

« Les autorités bâloises se sont très tôt rapprochées des communes riveraines, Weil am Rhein côté allemand et Huningue côté français, afin d’imaginer ensemble l’aménagement des rives et du territoire proches de cette nouvelle cité d’affaires internationale » a rappelé Jean-Marc DEICHTMANN. Et de remercier une nouvelle fois, très chaleureusement, Hans-Peter WESSELS, ministre de la construction et du transport du canton de Bâle-Ville, pour cette « démarche novatrice et ambitieuse dont l’objectif est d’avoir une vision transfrontalière à long, voire à très long, terme ».

Cette démarche a permis d’envisager un quartier international, sur la base des réflexions de l’architecte néerlandais Winy MAAS (MVRDV), en termes de programmation urbaine, d’organisation du trafic, d’urbanisme ou encore d’architecture.

Les grandes lignes, aujourd’hui connues, révèlent les perspectives d’une mutation progressive des zones d’activités suisses, allemandes et françaises qui représentent une vaste zone internationale. Cette réflexion urbaine, bientôt menée à son terme par les élus des trois pays, sera suivie d’une phase pré-opérationnelle qui consistera à intégrer le projet, dans les documents d’urbanisme d’abord, dans les orientations d’aménagement des grandes collectivités ensuite.


Projet 3land : vue d'ensemble

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

  • Une charte de déclaration d’intentions

Pour confirmation de ces avancées, la présentation du projet, le 26 septembre, a été l’occasion de la signature par Hans-Peter WESSELS, Wolfgang DIETZ, et Jean-Marc DEICHTMANN d’une charte de déclaration d’intentions qui, comme l’a souligné ce dernier, « officialise l’initiative d’entreprendre, à trois, un projet majeur dans la région des trois pays, au cœur de l’Europe, mais en étant membre ou non de l’Union Européenne ».

Alors que se confirme la faisabilité du projet, le planning prévisionnel bâlois s’esquisse déjà, conforté par un premier tour de table d’investisseurs privés comptant, outre le Port de Bâle, Novartis et une demi-douzaine de grandes entreprises suisse ou internationales.

Il est d’ores et déjà acté que les travaux d’aménagement débuteront en rive bâloise dès 2012, des aménagements préparatoires étant lancés depuis plus d’un an afin de créer les disponibilités nécessaires sur l’emprise portuaire historique.


Projet 3land : rive droite, en amont de Weil am Rhein

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

  • Des perspectives sur 10 à 20 ans

Ce projet de quartier international devrait se concrétiser en une dizaine d’années pour la partie suisse et, si les financements sont réunis, d’ici 10 à 20 ans en ce qui concerne la France et l’Allemagne. Des durées somme toute modestes au regard de l’ampleur et de la complexité du projet.

Dans le cas Huningue, alors qu’une grande partie du projet « 3land » porte sur la zone industrielle sud, Jean-Marc DEICHTMANN a insisté sur l’importance de cette zone d’activités, créée dans les années 50 : « elle a été, et reste encore, un poumon économique essentiel à la vitalité de notre commune ; elle lui a notamment permis de se doter d’équipements tels que le Parc des eaux vives, le Triangle et, plus récemment, d’envisager la réalisation de l’espace Abbatucci. Et n’oublions pas que ce site représente toujours à l’heure actuelle 1.200 emplois. Aussi, quels que soient l’envergure et l’intérêt du projet, il ne saurait être question de sa suppression pure et simple ! »

« Entre tout et rien il y a toujours “ein dritter Weg“, a nuancé le maire pour qui le meilleur atout du projet est que les partenaires et amis bâlois jouent la carte « gagnant - gagnant ».

Chacun est au reste convaincu que la concrétisation du projet, sur les trois pays, permettrait de doter l’agglomération de l’environnement urbain de haute qualité qui lui fait défaut, et de renforcer une image à l’international favorable à son développement.


Projet 3land : rive gauche, en aval de Huningue

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

  • Une dynamique transfrontalière renforcée

Avec le projet «3land», l’agglomération trinationale s’apprête à prendre une forme concrète dans le paysage transfrontalier. Il donne par ailleurs à la coopération entre partenaires suisses, allemands et français une dimension sans précédent.

« Plus que jamais, avec ce projet partagé, les habitants de l’agglomération trinationale seront des Européens du quotidien » augure même Jean-Marc DEICHTMANN, faisant sienne une expression chère à son ami Wolgang DIETZ.


Projet 3land : rive droite, en amont de l'actuel port de Basel Klybeck

Cliquez sur l'image pour l'agrandir



Retour

Code de sécurité*
Recopiez le code de sécurité

(*) Champs obligatoires

L'agenda
+ Tout l'agenda
imprimer la pageImprimer la page Partager le contenu de cette pageenvoyer à un ami haut de page haut de page