La construction du Comptoir

Présentation du projet du Comptoir

Mis en service au printemps 2007, les quelque 500 m2 du Comptoir ont été conçus dans leur moindre détail.

> Les travaux du Comptoir en images

Le garage qui avant-guerre abritait le locotracteur du port de Huningue ( port de Huningue vers 1930) est tombé aux premiers coups de pelle du chantier de construction du Comptoir (démolition du garage V.N.F.).

Vue extérieur du nouveau comptoire du parc des eaux vives

Ce nouvel espace dédié aux adeptes de sports d’eau vive donne un coup de gomme sur une faiblesse structurelle du Parc des eaux vives : celle d’accueillir chaque été plus de 20 000 clients... dans un mouchoir de poche de 70 m2 ! Près de la moitié des 45 000 embarquements réalisés sur la rivière se font en effet par le biais d’une formule encadrée ou d’une location de kayak ou d’hydrospeed qui inclut une inévitable étape d’équipement des pratiquants.

Sur le chemin allant des vestiaires de la Timonerie à l’embarcadère, cette étape se fera dès le printemps prochain au Comptoir qui deviendra en quelque sorte la nouvelle ouverture du Parc des eaux vives sur la rivière. Il offrira de surcroît un visage plus flatteur que l’ancien garage qui avait tout du capharnaüm malgré l’ingéniosité déployée dans son agencement au fur et à mesure de l’essor des activités.

Comptoir d’échanges commerciaux - ou en l’occurrence plus souvent sociaux -, ce nouvel édifice municipal marquera aussi par le long guichet - autre comptoir - qui séparera une zone accessible au public d’une autre réservée à la gestion du matériel. L’équipe du Parc des eaux vives bénéficiera au total d’une superficie de 450 m2 pour organiser de manière rationnelle et économique l’accueil des usagers et le stockage du parc nautique.

Des sanitaires publics indépendants jouxteront le Comptoir, complément nécessaire à ceux déjà en service à l’autre bout du site, près de l’aire de jeux des tout-petits.

L’art et la manière du maître d’œuvre

L’évidente qualité du projet porté par le cabinet SANTANDREA-RAPP-FELLMANN de Riedisheim est de privilégier les aspects logistiques, essentiels à la bonne marche des animations, sans jamais sacrifier l’esthétique du bâtiment. Bien au contraire, un œil jeté sur les esquisses suffisant à comprendre que Comptoir ne rime en rien avec hangar. Ses lignes fluides et dynamiques estompent à dessein les volumes pour une parfaite intégration dans un proche environnement (Timonerie, Nef de la petite enfance...) compris dans le périmètre de protection des monuments historiques.

Rappelons enfin que le montant des travaux s’élève à 761 025 euros T.T.C., sanitaires publics inclus, et qu’il bénéficie d’une subvention du Conseil Régional d’Alsace dans le cadre du contrat "Villes Moyennes Saint-Louis/Huningue 2004-2006".


Huningue - Eau vive made in Elsass

J'accepte explicitement l'utilisation de mes coordonnées pour si nécessaire me recontacter à propos de ma demande exprimée à travers ce formulaire. Les données seront stockées le temps de leur traitement.
Code de sécurité*
Recopiez le code de sécurité

(*) Champs obligatoires

J'accepte explicitement l'utilisation de mes coordonnées pour si nécessaire me recontacter à propos de ma demande exprimée à travers ce formulaire. Les données seront stockées le temps de leur traitement.
Code de sécurité*
Recopiez le code de sécurité

(*) Champs obligatoires